Quand est-il nécessaire d’aller à l’urgence après une commotion cérébrale ?

Quand est-il nécessaire d’aller à l’urgence après une commotion cérébrale ?

Il peut être inquiétant de savoir que notre cerveau a subi un impact et il est normal de vouloir se rassurer sur les effets de cette blessure. Toutefois, les commotions cérébrales ont la particularité d’être invisibles et, pour l’instant, il n’existe pas de tests nous permettant de les diagnostiquer avec certitude. Par conséquent, les résultats des tests d’imagerie seront négatifs dans le cas de commotions cérébrales.

Si les commotions ne peuvent être détectées par imagerie, est-il vraiment nécessaire de se rendre à l’urgence? Dans certaines situations, il est primordial de s’y rendre. En effet, une personne présentant un ou plusieurs signaux d’alerte doit consulter un médecin sur le champs.

 

Signaux d’alerte

  • Perte de conscience
  • Difficulté à parler
  • Problèmes d’équilibre grave
  • Picotement ou engourdissement des extrémités
  • Affaiblissement
  • Vision double
  • Confusion/irritabilité qui augmente
  • Mal de tête qui augmente
  • Somnolence importante
  • Détérioration de l’état de conscience
  • Vomissements répétés
  • Épilepsie ou convulsion
  • Comportement inhabituel
  • Ne pas reconnaître les endroits ou les gens

 

Les signaux ci-dessus ne sont pas présentés en ordre d’importance. En effet, si une personne présente n’importe lequel de ces signaux, il est nécessaire qu’elle se rende à l’urgence, afin de s’assurer qu’il n’y ait pas d’atteintes plus graves. Dans ce cas, l’imagerie cérébrale sera en mesure de notamment détecter un œdème cérébral, une hémorragie ou encore une fracture du crâne. De plus, puisque les signaux d’alerte peuvent se manifester jusqu’à plusieurs heures après l’impact, il faut demeurer attentif à leur apparition durant cette période.

Bien entendu, si vous avez des doutes concernant votre état de santé, et ce, peu importe l’absence de signaux d’alerte, n’hésitez pas à consulter un médecin.

En conclusion, bien que la commotion cérébrale soit une blessure invisible, les conséquences peuvent être importantes. Qu’il y ait présence ou non de signaux d’alerte, une prise en charge immédiate de la blessure est essentielle pour une récupération adéquate.

 

RÉFÉRENCE :

Broglio, S.P. et collab. (2014) National Athletic Trainers’ Association Position Statement: Management of Sport Concussion, Journal of Athletic Training, 49(2), p.245-265.